Jan Fairbairn-Edwards
L'inspiration pour tout mon travail vient du sens de l'endroit. L'endroit étant ma petite vallée dans les Cévennes du sud de la France. Du sol acide, ocre noir et jaune schist repasse des roches d'oxyde et la végétation qui prospère dans les conditions météorologiques extrêmes, la chaleur brûlante sèche du soleil d'été qui rend la terre à une poussière sèche; les vents de la tramontane dont on dit de tourner fou; et les pluies torrentielles d'hiver qui transforment le petit cours d'eau, dans un torrent faisant rage

Quand je commence le mélange des pâtes à papier des fibres des arbres qui ont grandi ici pendant des siècles; Morus Alba, le mûrier blanc ou mûrier du soie; Castanea sativa, le châtaignier; Quercus ilex, le chêne vert et Phyllostachys aurea, le bambou, avec les pigments naturels qui forment la structure et les strates de ce lieu, je peux entrer dans un dialogue avec les éléments. Je me sens inconsciemment lié avec la terre et avec des natures et des forces créatives.
http://janfairbairn-edwards.pagesperso-orange.fr/
arrow_lefr.png arrrow_right.png
Accueil
Papier fait main de fibre de kozo de la Camargue