arrow_lefr.png arrrow_right.png
Accueil
Véronique Le Marc'Hadour
Mon travail s’apparente à celui des guêpes ouvrières qui sans relâche vont et viennent entre leur nid en construction et le vieil arbre du voisinage dont elles extraient les fibres de bois en décomposition qu’elles transforment en pâte à papier à force d’effilochage, malaxage et trituration. C’est ainsi que je me constitue un territoire singulier, papier souple et tiède prêt à accueillir l’obscure maturation. Ce sont d’abord des gousses, des gangues, des corsets : fragiles abris ou illusoires forteresses ? Puis les formes se distendent, s’altèrent. Ce sont alors des vases rompus, sacs saccagés, étuis désossés, coquilles vides témoignant du cycle de la vie.

J’aime le temps de la fabrication du papier, de la récolte des plantes à la réalisation de ce papier très artisanal. Je ne me soucie pas de perfection technique et l’aléatoire de ma pratique, m’apporte parfois des surprises intéressantes et m’entraîne vers des chemins imprévus.
Lorsque le temps ne me permet pas de « papeter »au jardin (de longs mois car j’habite en montagne) je «papote» avec mes amis, je grave quelques plaques, lis ce qui me tombe sous la main et crochète du fil de fer.
h.v.lemarchadour@orange.fr